Page précédente Imprimer cette page G´nérer un fil RSS pour cette page

L'urbanisation et l'histoire
 

856

C'est la date à laquelle fut constatée pour la première fois l'existence de Villepreux, date de la charte de Charles- le Chauve. C'est un des plus vieux villages du Parisis. La découverte de 17 sépultures de guerriers gallo-romains en 1894 sur le plateau sud du village témoigne de l'existence de Villepreux durant l'époque gallo-romaine. Ce cimetière mérovingien se situait prés de la pépinière de l'école d'horticulture Le Nôtre, actuellement occupé par les locaux du centre de formation professionnelle.
 

Les armoiries de Villepreux

                                                                                                  

Les armes de Villepreux se blasonnent de la façon suivante :

Ecartelé au premier et au quatrième de gueules à trois besants d'argent, aux deuxième et troisième d'or à deux masses d'armes de sable posées en sautoir, liés de gueules.

Les besants sont les armes de Guillaume de Villepreux (XIIIème siécle) et les masses d'armes, celles des Gondy (seigneurs de Villepreux au XVIIème siécle).

                                                                        

        

 Histoire de l'évolution urbaine de Villepreux

Villepreux fut un coeur de village qui s'est développé autour du château de Grand'Maisons construit par la famille Francini à partir des années 1720. Ils furent seigneurs de Villepreux et les créateurs des jeux d'eau des châteaux de Saint-Germain-en-Laye, Fontainebleau et du château de Versailles. Le château de Grand'Maisons fut vendu en 1768 au roi Louis XV, qui aimait y venir chasser en compagnie du dauphin. Le château fut occupé par les allemands lors de la 2nd guerre mondiale, puis par la suite il servi de refuge pour la Résistance.
 


 

L'ancien Domaine des Gondi a été racheté par Georges Nagelmackers en 1886. Il fut l'inventeur des grands trains de luxe, créa une compagnie de wagons-lits sur la ligne Paris-Vienne, l'Orient - Express (en 1883) et le Transsibérien, inauguré entre Moscou et Tomsk en 1898.


   Vu du château de Villepreux du temps de Georges Nagelmackers, à la fin du XIXe s.

La bourgade a peu évolué tout au long du XIXème siécle, elle est restée très rurale. Seules quelques constructions diffuses occupaient l'espace : le château et la ferme de Grand'Maisons, la ferme du Trou Moreau ou encore la ferme du Val Joyeux.

C'est en 1864 que fut inaugurée la ligne de chemin de fer. Une gare fut ouverte à Villepreux, elle était desservie par la ligne Paris-Dreux.

L'assistance publique fit l'acquisition en 1981, de la propriété Guinard. C'est à cet endroit que fut construite l'école d'Horticulture Le Nôtre, pour les orphelins adolescents.

Malgré l'arrivée du chemin de fer, la commune ne connaitra pas de grandes évolutions démographiques avant les années 1950.
c'est à cette date que furent crées deux zones d'extensions :
- Le quartier de la Haie Bergerie, créé par Jacques Riboud et son architecte Roland Prédiéri, en limite de la commune des Clayes-sous-Bois.
- les Hauts de Grisy, un quartier pavillonaire en liaison avec Noisy- le-Roi, situé le long du Golf de Saint-Nom-la-Bretèche.

Grâce à ces opérations d'aménagement 6073 nouveaux habitants ont été recensés entre 1954 et 1968.

Le quartier du Prieuré a été construit dans les années 1970 - 1980. L'objectif était d'établir une couture urbaine entre le quartier du Villlage et le nouveau centre ville de la Haie Bergerie. A cette époque l'urbanisation se poursuit dans le quartier des Hauts de Grisy.

Au cours des années 1980-1990, l'urbanisation se poursuit au sud de la commune. Le quartier du Val Joyeux accueille un lotissement de 400 nouveaux pavillons, de l'habitat collectif et une zone d'activité. C'est à cette période que l'hôtel de ville a été relocalisé entre le Prieuré et la Haie Bergerie: une position gravitaire entre le centre ancien et le nouveau centre ville.

La dernière étape de l'extension urbaine de la commune a eu lieu à partir des années 1990, avec la zone d'aménagement concerté, le Trianon.  Le dossier de création a été approuvé en 1993. Ce nouveau quartier  accueille le collège Léon Blum et le lycée Sonia Delaunay.

Sources : - Villepreux, un siècle d'images, 1993.

                - Le plan local de l'urbanisme de Villepreux (approuvé le 30 juin 2011).